Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Auvairniton bourgrire - Page 3

  • Education et sanction

    On ne le dira jamais assez : la bonne éducation d'une pinguinalité passe parfois par l'étape de la sanction dès lors qu'elle dépasse les limites que vous avez fixées. Avec elle, force est de constater que cela se produit souvent, trop souvent malheureusement... 

    Les propriétaires doivent comprendre cela et ne pas hésiter à sanctionner une pinguinalité qui serait "out of the limits" (comme disent les spécialistes américains - et oui, ça existe). Cela n'est pas toujours évident car le réflexe sanction est délicat à mettre en place quand on l'aime et que l'on n'a pas envie de lui faire du mal. Mais bon, il faut se forcer un peu et mettre ses états d'âme au placard.

    Si vous voyez une propriétaire qui ne remplirait sa fonction, n'hésitez pas à le lui indiquer. Souvent quand ça se produit, il prend conscience de son devoir et sanctionne plus facilement sa pinguinalité. Et oui, c'est très souvent comme ça que les choses se passent au quotidien...

  • Joyeux anniversaire pinguinalité !

    Et oui, son anniversaire se produit une fois par an ! Ne faites pas les surpris vous êtes très bien au courant et vous savez très bien quels risques vous encourrez si jamais vous vous trompez de date ! Elle mettra très très longtemps à vous pardonner cet "acte ignoble" (pour celle, à n'en pas douter s'en est un !). Vous avez donc intérêt à savoir ce qui l'intéresserait le jour J. 

    L'année dernière, nous avons emmené notre pinguinalité à la plage. Pendant plusieurs semaines, elle nous avait indiquait quelles étaient ses souhaits et parmi ceux-ci figurait : aller faire un tour au bord de la mer pour voir les vagues, les "machins qui flottent" (les bouées) et les "trucs sur l'eau" (les bateaux). Nous avions eu beaucoup de chance ce jour là, le temps était magnifiquement beau et nous avions pu marcher le long des quais. Au retour, nous avions mangé un gâteau et bu de grands verres de sirop de grenadine. Bref, une journée parfaite pour une pinguinalité